FAQs La perle de Tahiti

La perle de Tahiti

Existe-t-il une classification officielle propre à la perle noire?


Oui, il existe une classification officielle propre à la Perle de Tahiti conformément à la réglementation en vigueur en Polynésie Française. L’ensemble des boutiques SIBANI Joaillier délivre pour chaque achat d’un “bijou perle(s)” ou d’une perle nue, un certificat provenant du B.E.E.P. Ce laboratoire privé vous garantit l’origine et l’authenticité des perles et des bijoux en fonction des critères de classification conformes à la délibération gouvernementale (N° 2001-88 APF).




Qu’est ce que le B.E.E.P. ?


Le Bureau d’Expertise et d’Evaluation de la Perle (B.E.E.P.) est un laboratoire privé qui garantit le strict contrôle de chaque perle vendue dans les bijouteries accréditées. Le B.E.E.P. délivre un certificat d’origine et d’authenticité reconnu mondialement aux professionnels de la perliculture et aux clients désirant acquérir une perle ou un bijou en perle de Tahiti. Il s’agit de garantir l’origine de la perle en fonction des critères de classification conformes à la délibération gouvernementale (N° 2001-88 APF) et de déterminer la valeur commerciale des perles et bijoux aux différents niveaux et stades de leur commercialisation. Pour plus d’informations, veuillez consulter le Bureau d’expertise. ATTENTION : Certaines perles dites de Tahiti en provenance d’Asie subissent un traitement afin de faire disparaitre certaines imperfections de surface et modifier leurs couleurs. Ces perles ne peuvent pas être considérées comme de véritables perles de Tahiti. (Voir texte Pearls world)




Est ce que la perle vit?


La perle est constituée de cristaux d'Aragonite liés par une substance organique, la Conchioline qui renferme de l'eau. Il lui est donc nécessaire de s'hydrater pour qu'elle ne craquelle pas. Au contact de l'acidité de la peau ou de détergents, la perle peut se ternir. C'est pour ces raisons qu'elle peut être considérée comme un organisme vivant, et qu'il faut en prendre grand soin.




L’ensemble de nos perles sont-elles soumises aux rayons x ?


Les Perles de Tahiti vendues au sein des boutiques SIBANI Joaillier et des bijoutiers accrédités par le B.E.E.P. ont été soumises aux rayons x afin de déterminer l’épaisseur de la couche nacrière. La législation applicable en Polynésie Française impose une couche de nacre de 0.8 mm d'épaisseur depuis 2002, mais uniquement pour l’exportation. Soit des milliers de couches successives, afin de recouvrir parfaitement le nucléus. Il est à noter que cette réglementation n’est pas obligatoire pour les perles vendues sur le marché local. Généralement, aucune garantie n’est donnée dans les boutiques non accréditées.




Comment explique-t-on les écarts de prix parmi les différentes variétés de perle ?


La différence de prix entre chaque variété de perle s’explique généralement par deux critères principaux: - le nombre de nucléus ou de morceaux de manteau (greffon) implantés dans la nacre - le temps moyen de culture Ainsi les perles Akoya d’origine japonaise et chinoise sont souvent moins chères que les Perles de Tahiti car le nombre de nucléus au sein d’un coquillage peut s’élever à cinq pour un temps d’incubation deux à trois fois inférieur.




Quels sont les soins spécifiques à apporter aux perles?


Veuillez consulter la rubrique “entretien de la perle” afin de connaître les soins à apporter.




Trouve-t-on encore des perles naturelles en Polynésie ?


Oui, la “Pinctada Margaritifera” produit des perles appelées “Keishi”, son corps étranger peut être composé d’une pierre ou d’un morceau de corail ou, tout simplement d’un greffon qui serait resté dans l’huître lors de la greffe alors que le nucléus a été éjecté. Des “Poe Pipi” sont également produits par la nacre “Pictada Maculata”, ils sont très petits et généralement de couleur jaune d’or.




Cette huître existe-t-elle ailleurs dans le monde ?


Oui, la "Pinctada Margaritifera" est cultivée dans d'autres zones du Pacifique sud, tel que les Fidji, le Vanuatu, et les îles Cook. Seule cette dernière a une production perlière par greffe, mais sa production reste marginale par rapport à la production polynésienne.




Existe-t-il un autre type de production de perle en Polynésie?


Non, des recherches sont en cours afin d’améliorer la qualité des futures productions.




Quel est l’impact de la perliculture sur l’activité économique de la Polynésie Française ? Quels sont les chiffres clefs du secteur?


La Polynésie Française est de loin le premier producteur de Perles Noires “South Sea” (c’est-à-dire issue de la culture de Pinctada Margaritifera) avec plus de 90% de la production mondiale. Rapportée à l’ensemble de la production perlière toutes variétés confondues, cela représente 25% du marché mondial de la perle. En 2002 les exportations de perles brutes de Tahiti se sont élevées à près de 15 milliards de francs pacifiques (Fcfp) pour onze tonnes. Soit une progression de 4% sur les ventes réalisées en 2001. En 1999 la Polynésie Française s’est élevée au rang de premier exportateur mondial en valeur de perles de culture, devant l'Australie. La perliculture est le premier secteur d’exportation et la seconde source de revenus du Territoire polynésien (après le Tourisme). L’activité perlière représente en moyenne 90% des exportations totales de produits locaux en valeur. Le palmarès des principaux pays acheteurs est le suivant : le Japon, Hong Kong et les Etats-Unis.




Quelle est la taille record de la perle?


La perle d’Allah, trouvée en 1934, reste la plus grande perle du monde. Elle pesait 7 kilos et mesurait 22,5 cm sur 12,5cm.





La greffe

Comment devient-on greffeur?


En Polynésie une école destinée à former nos futurs fermiers des mers permet à présent à de nombreux iliens de se former dans les métiers de la perliculture. Les Polynésiens sont devenus à présent de très bons greffeurs. Néanmoins il reste encore des greffeurs Japonais ou Chinois dans certaines fermes perlières.




A quoi sert le greffon?


Le greffon permet l'amorçage du processus de sécrétion de nacre autour du nucléus.




Les nucléus sont-ils toujours sphériques?


Le nucléus est une bille de nacre, un noyau fabriqué à partir d’un coquillage du Mississipi. Les nucléus utilisés pour la greffe de l’huître perlière ont tous une forme sphérique.




Pourquoi ne pas greffer plus de nucléus en même temps dans une seule nacre?


La taille du nucléus ne permet pas l'insertion de plusieurs intrus au sein des huîtres perlières Pinctada Margaritifera. Au-delà d'un nucléus, les phénomènes de rejet ou de mortalité de l'animal sont courants.




Pourquoi les perles ne sont pas toutes belles?


Bien qu'il s'agisse de perles de culture, les lois de la nature sont souveraines. Les fermiers réunissent toutes les conditions pour obtenir une récolte optimale. Mais il est impossible de connaître à l'avance la quantité et la qualité des perles récoltées.




La qualité des perles produites par un même animal est-elle constante?


La première greffe présente, en général, des perles de haute qualité en termes de lustre. Les “sur-greffes” suivantes jusqu'à 2 supplémentaires, permettent d'obtenir des perles de plus grosse taille, mais le lustre diminue progressivement en qualité.





La production

Pourquoi si peu de perles rondes?


L'animal sécrète au gré des courants et des agressions les couches de nacre autour de son nucléus. La qualité de sa production ne peut donc être comparée à une production standard mécanique.




Qu'est ce qui donne la couleur aux perles noires?


La couleur dépend de deux facteurs déterminants à savoir l'origine du greffon et la qualité de l'eau en termes de sels minéraux, teneur en plancton et température. Par cette combinaison mystérieuse, chaque couleur de perle est unique.




Produisez-vous des perles blanches?


Les couleurs des perles de culture de Tahiti varient du blanc nacré au noir le plus profond en passant par l'incroyable variété des tons irisés de l'arc-en-ciel.




Combien de couches de nacre doivent recouvrir au minimum un nucléus pour garantir la solidité de la perle?


La législation applicable en Polynésie Française impose une couche de nacre de 0.8 mm d'épaisseur en 2002 (ce qui représente des milliers de couches successives), afin de recouvrir parfaitement le nucléus. Cette législation de plus en plus sévère évolue chaque année.





L’écologie

Que faites-vous des huîtres après leur période de production ?


Elles sont utilisées par l’artisanat et la fabrication de boutons notamment.




L’ostréiculture peut-elle être à l’origine de la pollution dans les lagons?


La culture de perles ne présente pas d'utilisation de produits dangereux pour le lagon. Les éventuels déchets tels que les parasites enlevés régulièrement sur les nacres sont rejetés en haute mer.





Sibani Pearls combines the art of jewelry with the authenticity of the Tahitian pearl to offer you the widest range of the most beautiful jewels.​ The infinite variety of color nuances offered by the Tahiti Pearl inspire the creation of Sibani Pearls jewelry and make them unique.

Our collections are elegant and current matching the desires of today’s woman

Le Maison Sibani Pearls

Le Pahia Shopping Center - Vaitape, Bora Bora

French Polynesia

Tel +689 40 67 75 75

© Copyright | All right reserved Sibani Pearls 2020 sibanipearls.com // Design by Sasha

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • TripAdvisor - White Circle